Monsieur Chat

           C’est un drôle de personnage que ce Monsieur Chat. Personne ne sait d’où il vient, où il va. Il est libre et semble heureux de l’être.

          Je l’ai rencontré quand je suis venue habiter le quartier. Il a très vite pris ses aises avec la maison et ses occupants au point de venir nous saluer régulièrement. J’ai vite vu aussi qu’il s’est amouraché de mademoiselle Pistache, a été aussi le papa de ses bébés – attendrissant, a été  son ennemi aussi – ahurissant !

           Pépère, il fait sa vie. Part plusieurs jours puis revient s’enrouler autour de nos jambes pour nous annoncer son retour.

           – « Oh! Voilà, monsieur Chat »

           C’était ainsi, depuis 6 ans déjà. Et tout s’est arrêté il y a 3 semaines. Je l’ai retrouvé en bas de la cour, les yeux brillants, suppliants. Il avait mal, monsieur Chat. C’était atroce. Une voiture l’avait certainement percuté  dans la rue, en bas. Il avait pris la peine de revenir dans le quartier, de faire 20 mètres. Mais là, ses forces le lâchaient… Non ! Pars pas, parce que je sais que là tu ne reviendras plus jamais. Il n’a pas entendu mes dernières paroles…

          Adieu, gros balourd, je t’aimais bien, tu sais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.