Une partie de cette rivière

          Je suis de ce pays, de cette campagne qui voit filer le cours de la rivière qu’on appelle l’Ognon. (pas de topo, wiki s’en charge très bien)

          Elle fait partie de mon quotidien. C’est elle qui nous rafraichissait l’été de nos adolescences, c’est elle qui  gronde au printemps après la fonte des neiges et qui nous fait dévier notre route. C’est elle aussi qui nous permet de oiser et  de se prendre pour de véritables Amérindiens ou Inuits sur nos embarcations à pagaies…  C’est vers elle aussi que, désormais, j’aime à aller flâner.

          À Château-Lambert, à la tête des Noirs Étangs, au pied de sa source, j’ai grimpé.

 

 

 

 

 

 

 

          Il faut avouer qu’il a choisi une belle région pour naître.

 

 

 

          Ses premiers kilomètres sont assez tranquilles, puis il se gonfle aux alentours de Servance, se mélangeant à des petits ruisseaux dans la pente pour finir en  une chute vertigineuse : Le Saut de l’Ognon. Balade bucolique à toute saison…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          Il va parcourir la Franche-Comté pour aller confluer avec la Saône quelques 200 kilomètres plus loin.

          À Mélisey, il s’écoule tranquillement.

          À Villersexel, il permet la pratique « canoë-kayakiste »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          Et la voilà, dans sa partie que je connais le plus. Au fil de l’eau entre Villersexel et Bonnal…

 

         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec quelques aperçus de sa flore et de sa faune.

 

 

 

        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  C’est là qu’elle délimite mon département. C’est là aussi que se termine ma balade au fil de l’eau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Grecs l’eussent-ils connu, qu’ils l’eussent appelé Méandre », a dit un jour le géographe Onésime Reclus à propos de l’Ognon…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.