L’amaryllis et l’origan

          En sortant du bois, retrouvant le sentier brûlant sous le ciel d’été, j’ai assisté à un ballet de papillons venus butiner l’origan sauvage.

          Je me suis laissée prendre au jeu de leurs allées et venues.

          Jolie campagne. Moment de quiétude au milieu des battements d’ailes.

         Naître avec le printemps, mourir avec les roses. Lamartine – le papillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *