Folklore en forêt

          Sur le sentier des rémouleurs, il est des petits êtres aux bonnets pointus.

          Sous leur couverture végétale, les lutins malins tiennent de longs conciliabules.

          Dans les futaies et les taillis, Korrigans et autres gnomes défieraient quiconque voudrait leur voler leur chapeau porté avec prestance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          J’aime imaginer une rencontre avec ces petites créatures inconstantes…                        Un peu comme moi 🙂

          Et c’est bien toi, grand oncle, qui disais leur offrir un bol de lait fraîchement tiré de la traite du matin pour protéger la maison des mauvais sorts. (Je suis toujours arrivée trop tard à l’étable pour te décharger de cette tâche…)

« Il y a en moi un lieu où je vis toute seule. C’est là que se renouvellent les sources qui ne tarissent jamais. » – Pearl Buck –

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *