The blue monday

I see sky so blue

Ils ont dit ce matin à la radio que c’était le « Blue Monday ». Le quoi? Encore dans le gaz, j’ai fait répéter la speakerine (c’est très désuet, comme mot, ça? non?)… Bref, elle n’a pas pris ma demande en vigueur et a continué à parler de la morosité en enchaînant sur les nouvelles du jour.

what a wonderful world

Morosité? Depuis samedi soir, ayant vu le film Demain, je n’en ai pas. J’ai plutôt des envies, des projets. Je guigne sur le parterre communal devant la maison, autour du tilleul. J’envisagerais bien une demande de RV avec le maire du village pour lui faire part des « Incroyables Comestibles ». Good idea, No?

sun and snow

Arrivée à l’école, toujours autant dans le cirage. Direction la tisanière : un café siouplè ! La collègue m’annonce alors qu’aujourd’hui, c’est la journée la plus morose de l’année. What ? Selon une étude scientifique anglaise, le 18 janvier serait la journée la plus triste de l’année. Des études pour démontrer une telle sottise? WTF ! Blue monday, blue, bleu, blues… Savant calcul mettant en équation la météo, la luminosité du jour, les dettes du foyer, le temps passé depuis Noël, celui depuis les résolutions prises (ou pas) depuis le 1er  janvier… et puis d’autres trucs. J’avais regardé la page internet montrée par la collègue mais j’ai oublié. Franchement, ce n’est pas transcendant comme nouvelle !

spine and ice

 

Tout va bien aller. Pas d’inquiétude. Cet après-midi, on a juste un exercice de confinement (le fameux PPMS) à réaliser dans nos classes. On ne va pas s’affoler plus que ça. Les gamins ne devraient pas trop paniquer. Ce qui m’affole le plus c’est de monter scotcher les fentes d’aération au dessus des fenêtres. S’il y avait des rideaux, j’aurais pu y grimper mais… oups !…

taking flight

 

Entre deux paragraphes, je te montre le joli paysage d’hier alors que nous allions se balader en forêt. Promenade qui a coupé court puisqu’il y avait les chasseurs. Pan! 

C’est l’heure. Il faut y aller. Les gamins sont pressés de rentrer dans l’école. On reparlera de cette journée ce soir, si tu veux. How do you feel?

5 Commentaires

  1. Et alors , il s’est passé comment ce blue monday ? moi je t’avouerai que je me traîne de la fatigue depuis des semaines et j’arrive pas à m’en débarrasser… Mon lit me fait de l’oeil ce matin, je l’entends murmurer « viens, reviens te coucher, c’est pas grave, tu bosseras mieux un autre jour »Mais non, j’avale un café, en te lisant, et j’essaie de secouer mes neurones qui sont englués dans ce bleu….
    Bisous !

    • Pas plus mal que les autres jours, pas mieux non plus. Bleu mais pas trop de blues même si la fatigue et les insomnies ++ s’accumulent. Je tiens debout, parce que c’est plus tendance que se traîner par terre…
      Bon courage à toi. Bisous

  2. Bon on rattaque les liens, je mets le votre quand je serai à M
    je vous tiens au courant
    bonne lumière ce matin à 9 h

    • Ok pour les liens. Merci
      Pas de lumière aujourd’hui. De la brouillasse et des chutes de neige. Des glissades dans la cour pour faire rire les enfants et des maîtresses qui surveillent les trop hardis pour éviter toute chute néfaste. Adieu liberté, ici aussi.

  3. Oui, les genoux de Noëlle Noblecourt sont bien lointains et à part un review inespéré, celle de la radio n’était pas près de prendre votre demande en considération.
    Plutôt que d’être dans le gaz je vous imaginais plutôt en avoir, compte tenu de vos activités professionnelles, de vos loisirs que l’on devine et de vos interventions appréciées sur la toile.
    Je « m’étonne que vous vous étonniez » du blue monday, c’est encore un coup des Anglais qui, après avoir brûlé notre Jeanne, Trafalgar, Waterloo, Mers el-Kebir, accepté ma marraine en résidence sur leur île, pour ne citer que ces exemples, nous ont joué un mauvais tour.
    Je veux bien admettre que le confinement mène à tout mais je n’imagine pas mes institutrices – paix à leur âme – Mme Felberg puis Mme Jeannette, être « grimpées aux rideaux ». Quoique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.