Ipono et les sacs de douleur

Un blog par-ci, un blog par-là. Un sujet qui intéresse, qui en emmène un autre. Et je découvre ce petit monstre qui, tout de suite, me paraît fort sympathique. L’illustration qui apparaît sur la couverture, une très belle aquarelle, ne me laisse pas indifférente. Je cherche à en savoir davantage et m’intéresse à Ipono, cette petite créature ailée qui décide d’aller retrouver ses amis, les humains, de l’autre côté de la montagne. Il quitte sa luxuriante vallée pour arriver à un village où les humains sont tristes, moroses. Quelles sont ces douleurs, si lourdes à porter, pour être aussi malheureux ?

Ipono

Ipono

(Clic sur l’image)

Claire Munier, art thérapeute et illustratrice ainsi que Morgane Miltgen, scénariste ont travaillé ensemble pour nous raconter une belle leçon de vie.
J’ai pensé à cette petite fille fragile, dont le cœur est tant rempli de malaise, de troubles, de noirceur qu’elle ne sait plus comment aborder la vie.

En lui offrant ce livre, aura-t-elle la possibilité de parler de ce sujet si difficile qu’est la douleur ? Ipono pourrait alors peut-être l’aider à résoudre les questions les plus difficiles qu’elles se posent et qui l’empêchent d’avancer depuis plusieurs mois ?
Je ne suis pas psychologue, pas thérapeute, seulement une institutrice de p’tits loups de CP et sensible comme le sont les mamans. Et si Ipono, pouvait aider cette petite fille à gérer sa peine et ses fardeaux face à la vie? Le jeu en vaut la chandelle. Je tente.

Je prends alors contact avec le papa de Claire que j’ai connu par l’intermédiaire d’un blog. C’est courant décembre et si Claire a encore un Ipono, elle le déposera chez son papa le jour de Noël.

Tout se présente parfaitement. Ipono fait déjà preuve de bonté. On pourra aller le chercher directement à la maison. Il ne sera pas transbahuté à travers les nombreux colis qui transiteront par la Poste en cette période d’achats sur-multipliés.

Il nous attend, dans son habit de Noël. Je l’aime déjà cet Ipono. Je suis toute fébrile à l’idée de le faire découvrir à celle qui va le recevoir dans quelques heures. Pourvu qu’elle lui accorde une place de choix dans sa vie ! A nous deux, on va la choyer cette petite créature.

Je fais découvrir à la petite demoiselle, dans une première lecture, l’univers d’Ipono. Il s’agit d’un endroit féerique, au pied de la montagne, dans une vallée verte dont le parfum floral nous embaume rien qu’en regardant les illustrations aux couleurs vives. Ferme les yeux et imagine comme il ferait bon vivre à cet endroit. Prends soin d’Ipono et il veillera sur toi, comme une bonne fée.

D’un commun accord, je garde Ipono et nous en parlerons dès que nous nous retrouverons. Ce qui va alors me permettre de le lire à mes CP. Dès les premiers mots que je leur lis (parce qu’ils ont la lecture trop fragile), je sens qu’ils adoptent petit à petit cet être fabuleux. Je fais attention aussi de ne dévoiler aucune illustration parce que j’ai un projet dans la tête. Un projet en arts visuels : avec seulement les indications orales concernant Ipono et son univers, imaginez cette petite créature. Encres, peintures, crayons, éponge-tampon, craies grasses sont à leur disposition. Les voilà au travail et le rendu est magique. A l’heure où j’écris ce texte, je pense à toi, petite fille. Dans quelques jours, nous allons nous revoir. Tu découvriras alors ce que mes élèves ont réalisé avec « notre » Ipono.

Film réalisé avec les productions des enfants (Your Hand In Mine – The Youngest One Had A Rose In His Mouth)

Ipono vu par Sorenne

Ipono vu par Lucie

Ipono vu par Maël

Pour voir les autres dessins : rendez vous sur le dossier Dropbox :  Imagine, Crée Ipono

Envie de lire encore? Clique sur la bannière.


Retrouvez Ipono Sur Frères Humains


Image HTML map generator

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.