L’étang le re « tour »

« C’est quoi cette allée de planches ? »  ai-je demandé en voyant des photos de neige autour de l’étang Lallemand.

« C’est la zone humide » 

Le voilà le chemin de planches

Voilà une semaine que ça me trotte dans la tête. Je suis curieuse. C’est comme pour la source de la Colause, il fallait que j’aille voir.

Donc, quand je sais que nous irons dans le Val de Vôge ce dimanche, je m’arrange pour que l’amoureux fasse un crochet par Les Voivres. Je réussis, je suis forte ! Merci toi 🙂 Il m’a dit qu’il était content quand j’étais contente.

Autant le froid avait déposé son givre dans notre campagne, autant là-haut il n’y avait que du gris. Peu importe, je suis près de l’étang., de « mon » étang. 

étang et construction de plus près

Tout ce qui compte, c’est d’aller trouver les planches. Le chemin m’ayant été indiqué, il est facile de les retouver. Même ici, tout est pensé. Ils sont incroyables ces gens d’ici !…

On peut faire le tour de l’étang. On ne me l’avait jamais dit…

Enfile de bonnes chaussures, on y va. Ready? On va en direction du monstre.

le monstre de l'étang

Voilà les passages sur les planches. Nous sommes dans la zone humide. Je te raconte mon aventure dans la tourbière? Non, une autre fois, ça va gâcher le plaisir de la balade même si ce n’est qu’un mauvais souvenir qui fait rire maintenant…

 

 

Panneau souvenir réalisé par les enfants d’un centre aéré Eau d’Ici – Bains les Bains en 2001. Il tient la route malgré la mousse qui commence à le recouvrir.

mare pédagogique

En continuant les passerelles, on arrive déjà à l’autre rive de l’étang. Celle qui est longée par la route.

Quel débit dans le rû !

Quel débit !

Viens, je vais te montrer quelque-chose. Tu vois, dans cet abri ils font plein d’aminations.

le fameux Lard Rock

 Les C’est quoi Tsa y ont donné un concert : le lardrock. Tu ne comprends pas? Tu fais comme moi, tu te renseignes. Au début je me disais que c’était un langage codé, fait que pour les initiés. Mais non ! Et que même il y a eu une affiche créée pour ce concert. Le cochon, en fait, c’est une madame cochon. Va guetter… T’as juste à cliquer sur le dessin.affiche lard rock

(merci Bernard. Je vous pique le dessin que vous avez réalisé)

Avant de repartir, on va faire un tour au pays des senteurs où fleurent bon l’aneth, la ciboulette, l’estragon. 

On a presque terminé la balade mais c’est mieux en repassantpar le bord de l’étang.

Mais avant je vais te montrer la sculpture. « L’Homme », l’ai-je surnommé.

On a les chaussures crados, ce n’est pas bien grave. Tant qu’on a les pieds au sec ! Admire le cet étang. C’est un miroir aux mille reflets quelque soit la saison ou l’heure de la journée. Bientôt, je saurai même comment il est la nuit. Va voir le programme de l’Eau D’ici. Tu sauras. Cherche un peu, je ne vais pas tout te dire. « Apprendre à apprendre… » 

bassin

Avant de repartir, (de toute façon on ne fera pas ce qui était prévu), on va marcher de l’autre côté, sur la droite. On en découvre encore de bien belles. Avis : si les maisons sont à vendre… vous connaissez la suite ! (rappel : c’est comme pour la ferme de la Colause)

J’ai refait mon plein d’énergie. Ravigotée jusqu’aux prochaines vacances. Mais tu sais, le coup de mou, ça revient vite. Il faudra p’tet y retourner avant !!…

Découvrez LiensLesVoivres88240

7 Commentaires

  1. Et voilà vous savez tout
    Hà, la photo de la chaussure sur la planche instable. J’avais une main sur l’appareil l’autre fois et une sur la rambarde branlante, ailleurs les planches gelées étaient terriblement glissantes, j’ai dit ouf quand j’ai quitté ces planches

    • Bonjour
      J’imagine bien quand c’est gelé comme la semaine dernière! Déjà là, toute mouillées qu’elles étaient à midi, il ne fallait pas faire les zozos dessus au risque de se retrouver les fesses dans l’eau et l’appareil photos de finir sa vie.

  2. Dis c’est ton pied qu’on voit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *