La Chapelle de Bonne Espérance

Elle était dans la tourmente en ce début de semaine, cette jolie chapelle.

Je devais aller voir comment elle se comportait.

Depuis Fieuzé –>Grémifontaine, tourne à droite – te dis-je- écoute-moi!

Je sais très bien qu’en prenant cette petite route, on arrive à la Basse des Orges puis on monte direct à la chapelle.

Elle est là, bien dressée. La neige qui l’avait transie, il y a peu, a fondu. Elle sera bientôt couverte à ses pieds de jolies petites fleurs du printemps. Parce que je crois bien que dans les petites bordures attenantes, il ne peut y avoir que des bulbes qui ne demandent qu’à offrir leurs jolies couleurs. A Les Voivres, ils sont tellement forts qu’ils n’oublient certainement pas d’embellir les « écarts » du village. Il suffit de  voir comment cette chapelle a été restaurée. Encore un point positif pour la commune.

Un thé aurait été le bienvenu tant la bise soufflait. Mais point de voiture devant la maison d’un ami résidant tout près d’ici, la route fut donc reprise.

A bientôt

Edit : Article partagé et commenté sur le blog du village de Les Voivres aujourd’hui : CLIC ICI

Découvrez LiensLesVoivres88240

 

14 Commentaires

  1. Je découvre votre article ce matin.Effectivement cette chapelle a été très bien restaurée.
    Les vitraux ont été refaits par un maître verrier en retraite.

    • Elle est magnifique au sommet de la côte.
      Vous pourriez me dire quand elle est ouverte. Je comprends très bien la fermeture de ses portes.
      Merci pour la précision quant aux vitraux.

  2. Je vais encore me mêler de ce qui ne me regarde pas mais je crois savoir qu’il y a généralement une messe le lundi de Pentecôte et qu’elle est également ouverte pendant les Journées du Patrimoine. Mais, sans doute que Bernard a une meilleure solution.

  3. Napoléon III y a bien apporté sa cloche !

  4. – Pas tous mais pas grave. Moi aussi, j’essaie de suivre.
    – Dans un article de Bernard daté du 29 Mai 2014 : « Cette chapelle surnommée dans le village « La Chapelote » a été construite en 1858 par l’abbé Daubié, curé de la paroisse de Les Voivres. Celui-ci connaissait l’Empereur Napoléon III et son épouse, l’Impératrice Eugénie, très croyante, qu’il rencontrait aux cures thermales de Plombières-Les-Bains où l’Empereur venait se faire soigner pour ses calculs
    Ceux-ci (pas les calculs, ndr de ce post), mis au courant du projet de l’abbé, ont fait don de la cloche de la chapelle qui porte l’inscription :  » Napolèon, Prince impérial – 1858  » ».
    Donc 13 ans avant la bataille de Villersexel.
    – Vous devez avoir un don d’ubiquité remarquable car entre Villersexel, la plaine de l’Ognon, l’étang Lallemand, la Colause, le Chaudiron, la Chapelle de Notre-Dame de Bonne espérance, un gueuleton par ci, une partie de belote par là et des cours à préparer, etc., c’est du lourd. Vous êtes sur tous les fronts !
    Vous me répondrez sans doute que c’est une question d’organisation, mais quand mème…

    • C’est vrai mais aucun don. Nous essayons de couvrir plusieurs domaines.
      C’est une insatiable curiosité d’aller à la rencontre de ce qui peut être intéressant, enrichissant. Au niveau intellectuel comme au niveau physique (randonnées, course à pieds, ski…)
      Tant que je peux, je le fais.

  5. Je me disais bien que je connaissais ce caliméro qui s’interesse à tout! En tous cas un grand merci à Jean-Noël pour les précisions sur cette chapelle que je cherchais depuis longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *