Étang et église

Petite balade aux alentours de Gruey-les-Surance,  commune du Val de Vôge où je traîne mes guêtres depuis très longtemps déjà. Des paysages riches en forêts et en étendues d’eau. Étangs, mares, sources, rivières.

Sur la route qui mène à Moscou ou à Jérusalem (je ne blague pas, ces 2 hameaux existent vraiment) il y a 3 ou 4 étangs. Le premier, communal,  s’appelle l’étang Merdey. Celui qui se trouve derrière appartient à un particulier.

C’est à cet endroit-là, que j’ai décidé d’aller poser mes pas.

2013-02-25 09.56.06

Photo hiver 2013

2013-02-25 10.46.37

Photo hiver 2013

Dimanche dernier, il n’avait pas neigé mais il faisait très froid, mes doigts gelés avaient du mal à régler l’appareil-photos mais au moins, pour cette sortie dominicale, il ne pleuvait pas !

L’étang semble dormir, pas un roseau ne chante
Les saules consternés se taisent sur le bord;

Pleurant ce qui leur fit souvent risquer la mort
De fragiles iris penchent vers l’eau pesante…

 

 

 

 

Car le dieu qui rendait la campagne vivante, Le vent n’est plus ici pour l’animer encor,
Pour dire aux oisillons de prendre leur essor
Ou plisser l’étang bleu d’une vague mourante…

                              

Mais les arbres pensifs attendent son retour.

Et nous sommes ainsi quand, n’ayant plus d’amour, 

L’orage étant passé, rien chez nous ne frissonne,

                            

Que réclamant ce qui nous fit pourtant souffrir
Notre cœur est muet, vide, triste à mourir
Ô mon ami…comme un paysage d’automne ! »

                                        

Poème élégiaque de Saint-Exupéry

Villa Saint-Jean Fribourg, le 18-02-1917

Ah m'assoir sur un banc...et serrer tes p'tits doigts

Mets du bois dans le feu, je reviens chez nous…

Puisque le titre précise église, je n’ai pas le temps de me réchauffer. Pas assez de temps. Reprendre l’autre côté du village, suivre la route du Caurupt et se planter là, à un certain endroit, peu après le calvaire, pour prendre en photos la jolie église du village.

La dernière fois que je suis entrée dans cette église, c’était pour… c’était il y a  3 ans déjà… Pierre, mon ami Pierre. Comme un leitmotiv.

Écoute le doux carillon de l’église aux heures bénies de la journée. Il chante une mélodie que tu reprends en paroles.

“Dans chaque église, il y a toujours quelque chose qui cloche.” Jacques Prévert

Tu es libre de croire ou de ne pas croire. Libre d’être catholique, bouddhiste, athée. Libre d’être socialiste ou anarchique. Libre de croire en l’amour ou en tes choix. Je te respecte, qui que tu sois. Mais agis seulement en toute franchise, honorablement.

Malgré les incertitudes dans ce monde d’aujourd’hui, malgré les erreurs que toi, moi, eux peuvent commettre, continue à croire, poursuis tes rêves.

Découvrez LiensLesVoivres88240


Rendez-vous sur frèreshumains pour de jolies découvertes smiley

 

 

4 Commentaires

  1. Belle vue sur le village toutes ces maisons mitoyennes habitées avant, çà n’existait pas à Les Voivres
    1450 habitants en 1845 incroyable

  2. L’église, bel édifice surplombant le village.
    Il n’y a pas besoin de croire pour admirer l’ouvrage de nos aïeux.
    J’affectionne particulièrement celle de Gruey-les-Surance car vue du Caurupt, elle impose ses formes gracieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.