NON à la barbarie !

Tuer un homme ça n’est pas défendre une doctrine, c’est tuer un homme ! Sébastien Castellion – Traité des hérétiques 1554

Un cri d’indignation plus que jamais d’actualité.

Ils ont encore frappé, ces bourreaux. Ils ont fait mal. Une nouvelle tuerie programmée, percutante, ciblée sur des innocents.

Un nouveau drame, un nouveau malheur. Des coeurs qui saignent. Des cris d’horreur. Des larmes qui coulent.

Non à ceux-là qui ne sont pas dignes d’être appelés Hommes. Non à ceux-là qui, loin de nous ressembler, nous attaquent. Au nom de qui, au nom de quoi? Lâches  !

Je t’apprends chaque jour, petit homme, le vivre ensemble, la paix. Tes yeux aujourd’hui étaient grands hagards, encore une fois. Une fois de trop l’interrogation dans ton regard. Tu doutes, tu ne comprends plus.

Crois-moi. Nous n’acceptons aucun de ces actes. NON !

_mains_

Donne-moi la main, restons tous solidaires.

Garde ta main dans la mienne, croyons à la fraternité.

Au nom de qui, au nom de quoi
Verser le sang d’un innocent
Au nom de qui, au nom de quoi
Vouloir du mal à un enfant

27 ans cette chanson et toujours d’actualité.

 

​J’ai évacué ma colère en prenant un crayon.

Les mots sont venus facilement.

Pas d’humeur très gaie ce soir, évidemment

Plutôt révoltée. Aversion

Découvrez LiensLesVoivres88240

Un Commentaire

  1. C’est un peu le sentiment de tout le monde. Ma prédiction est que cela va durer et qu’il va falloir « faire avec ».
    Malheureusement, tant que des mesures d’une extrême fermeté ne seront pas prises ou tant que des « gugusses » se plaindront de l’état d’urgence, de certaines écoutes, etc., « le ventre mou » (en gros, l’Europe) sera une cible de choix pour les terroristes.
    A titre d’exemple, comment expliquer, en entendant à longueur de journée(s), que « tout le monde s’y attendait » (sic) depuis novembre 2015, que la Belgique soit repassée du niveau d’alerte 4 à celui de 3 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *