Le chat

Le chat

Viens, mon beau chat, sur mon cœur amoureux ;
Retiens les griffes de ta patte,
Et laisse-moi plonger dans tes beaux yeux,
Mêlés de métal et d’agate.

Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique,
Et que ma main s’enivre du plaisir
De palper ton corps électrique,

Je vois ma femme en esprit. Son regard,
Comme le tien, aimable bête
Profond et froid, coupe et fend comme un dard,

Et, des pieds jusques à la tête,
Un air subtil, un dangereux parfum
Nagent autour de son corps brun.

Charles Baudelaire, Les fleurs du mal

pti minou_

Le chat.  Animal domestique, affectueux mais doté d’une part mystique et magique. Être mystérieux dans lequel mon regard plonge à l’infini. Envoûtant. Que viens-tu chercher quand, sur mes genoux, tu viens te lover alors que je suis assise devant l’ordinateur ?

Le chat. Métaphore de la femme, sensuelle et érotique, porteuse de rêves pour Baudelaire.

Découvrez LiensLesVoivres88240


Rendez-vous sur frèreshumains pour de jolies découvertes smiley

6 Commentaires

  1. moi mon chat c’est un petit con. Hier soir, il m’a ronronné dessus, fait des câlins, mais quand j’ai eu l’outrecuidance de me lever pour aller me brosser les dents il m’a méchamment mordue, heureusement à travers le pull ça a à peine saigné…. Depuis je le boude….. Quoi qu’en dise Baudelaire…
    Bisous !

  2. « moi mon chat c’est un petit con » : si j’étais Aragon ou Pierre Perret, cette phrase serait, à n’en pas douter, le début d’un roman ou de chansons… smiley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *