Goûter sous la yourte

Il y a quelques semaines, les élèves apprennent par l’intermédiaire d’un article qui leur est adressé qu’ils seront invités le 13 juin, à midi, à prendre leur repas sous la yourte.

Ce fut une explosion de joie dans la classe!

Ils ont compté les jours, mis des croix dans les cases du calendrier pour enfin arriver à ce lundi matin 13 juin.

Pas de fatigue, pas de retard. Tous étaient là. Tous sauf Théo mais nous l’emmenons avec nous dans nos pensées.

Place aux enfants. A eux de raconter ce moment sous la yourte nomade.

Après avoir pêché des petites bêtes autour de l’étang, nous sommes allés à l’Abri d’Ici pour se laver les mains. (Arthur)

Près des lavabos, il y avait un citron qui tournait : c’est un savon rigolo ! (Mathis)

Je sentais le savon-citron et avec Lucie on a fait semblant de le manger. Mais on avait des desserts dans notre sac, alors on a pris le chemin pour aller manger sous la yourte. (Maëlys)

C’est l’heure. On a faim. On a pris nos sacs de pique-nique et on est allé en direction de la yourte. Claire et Bernard nous avaient invité. (Steven et Cassandre)

Nous avons couru le long de la route pour que ce soit plus rapide. On a semé la maîtresse.

Il y avait de la boue sur la route mais aussi des flaques d’eau parce qu’il a beaucoup plu ces jours-ci. On a lavé nos bottes dans les flaques. Ça faisait splach splouch ! On s’est éclaboussé. (Paolo)

Ils ne nous ont pas attendu. On a crié mais ils n’ont pas ralenti. Mais on n’était pas perdues. (Louna)

Voici la yourte ! Comme elle est belle ! Nos chaussures sont pleines de terre. Il faut les enlever pour entrer dans la yourte parce qu’à l’intérieur, c’est tout beau, tout propre. (Noémie)

Mes bottes craignaient l’eau. Mes chaussettes sont trempées. En pêchant, j’ai mis mes pieds trop profond dans l’étang et de l’eau est entrée dans mes bottes. (Olivier)

Un peu plus, certains copains avaient des poissons dans les bottes ! (Noémie)

Olivier avait tellement d’eau dans ses bottes que ses chaussettes sont restées collées à ses pieds. Même la maîtresse n’arrivait pas à lui enlever. Pourtant, elle a de la force la maîtresse… (Lucie)

J’avais aussi plein de boue sous mes bottes, on aurait pu y faire pousser un arbre ! (Paolo)

Tout le monde entre sous la yourte, on s’installe sur des bancs. Claire nous attend pour le pique-nique. Son papa nous prend en photos. (Clarence)

C’est bien, on peut manger comme on veut. Assis, debout, le dessert avant le sandwich. J’avais des bonbons qui piquent, il faut les avaler comme des pâtes. Ce sont des bonbons spaghettis qui piquent. (Arthur)

Heureusement que Claire est là ! Elle nous a ouvert nos paquets de chips et nos bouteilles de jus de fruits. Elle est gentille. (Lucie)

Manger des sandwichs, c’est meilleur que les plats de la maison et quand on les mange sous une yourte, c’est encore drôlement mieux. (Asya)

Je n’aime pas manger chez moi, je boude mais manger sous la yourte ça me fait rigoler. On a mangé assis sur des coussins. C’était tout douillet. C’était trop bien ! (Mathis)

Sous la yourte nomade, il fait super chaud. Le sol en bois est très beau. Ça fait comme un soleil. Ça nous fait danser. (Steven)

On n’a pas eu de pluie et on n’a pas eu froid. On a fait un long trajet, on est allé très loin jusqu’à retrouver le soleil. Il était caché dans les Vosges. (Thomas)

J’ai trouvé une petite bête sur le plancher. Claire l’a mise dehors pour qu’elle retrouve ses parents. (Léo)

Sous la yourte, ça sent très bon. Je crois que c’est l’odeur du parfum de Claire. (Clarence)

La yourte est toute ronde. Les murs sont en épais tissu. Il y a du bois pour tenir les murs et ça monte jusqu’au toit. Tout en haut, il y a une grande fenêtre toute ronde aussi. (Ethan)

Je me couche sur un banc, je regarde à travers la fenêtre. Je vois des nuages qui ressemblent à des fleurs ou à des arc en ciel. (Noémie)

J’ai l’impression de voir les fées de l’étang qui volent au dessus de la yourte. (Lucie)

Je peux aussi imaginer que la fenêtre ronde dans le ciel est une boule de cristal. (Aloys)

Bernard nous a donné un joli dessin. C’est Diana qui l’a fait. C’est un cadeau pour notre copain Théo. C’est un dessin de la tiny house. (Timéo)

Claire nous a aussi offert des cartes postales d’Ipono. Merci ! (Léo)

On a vu le dessin du Petit Prince et du renard. Un jour, quand la maîtresse sera malade, c’est lui qui viendra la remplacer. (Lucie)

Après manger, Pierre est venu nous raconter comment écrire comme dans le cahier de la Chanson des Cerises. (Loane)

Pierre nous a fait des farces. Il nous a montré une photo d’une maison en disant que c’était la plus belle de Les Voivres, mais c’était le château de Villersexel. (Cassandre)

Nous avons bien reconnu aussi la mairie et la poste de Villersexel. (Noémie)

Nous avons invité Pierre le 27 juin pour passer un après-midi avec nous dans la classe. (Sorenne)

Pierre nous parlera aussi des nomades dans le Sahara. (Maël)

Si j’habitais sous une yourte, j’inviterais les fées de l’étang et on mangerait des pizzas. (Lucie)

Il faisait si bon sous la yourte que j’aurais dormi. (Clément)

Je suis amoureux de la yourte. (Steven)

Si je pouvais être tout le temps sous la yourte, ce serait le plus beau des rêves. (Sorenne)

Je pourrais inviter Claire et son papa chez moi si j’habitais sous une yourte. On mettrait des couleurs partout sur les murs et sur le plancher. (Romy)

Si seulement je pouvais rester toujours sous la yourte ! Je voulais me cacher mais les autres m’ont dit qu’il fallait partir. (Clarence)

On serait bien resté plus longtemps mais la maîtresse a cassé mes rêves. (Clément)

Venez décrocher les étoiles avec nous sous la yourte de l’étang Lallemand. (Maëlys)

Même les bobos au pied ne font pas mal sous une yourte ! (Maëlys)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.