Quand l’été s’étire

Samedi soir, 20 août.

Il a plu toute la matinée. Claire et Diana animaient un stage de Natur’ Arthérapie. Nous sommes allés les rejoindre vers 13 heures. Après un repas partagé, nous avons passé l’après-midi à dessiner. François a mis de la musique et chacun, sous la yourte, a pris des crayons et a laissé parler son imaginaire sur une feuille choisie.

Le temps a passé si vite. Il était déjà l’heure de se quitter. Retour à la maison en passant par l’arbre vainqueur. Le soleil était revenu. Jolie l’alternance des couleurs dans le paysage voivrais.

vue sur La Tranchée

Sensation

Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :
Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, – heureux comme avec une femme.

Arthur Rimbaud

arbre vainqueur

Découvrez LiensLesVoivres88240

2 Commentaires

  1. j’aime beaucoup les couleurs de tes photos <3
    bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.