Fin de journée automnale

Laisser ouverte la fenêtre encore un instant! 

Respirer et sentir la bonne odeur de la terre que le soleil a réchauffée.

Oublier un instant les tâches jardinières qui sont en cours et aller marcher sur « le chemin qui mène aux parcs » pour y découvrir mille merveilles qui éblouissent. Senteurs d’un instant, troublantes.

                                  

                                                                                                              

Le vent fait danser les feuilles qui, dans leurs parures colorées, sont des caresses de l’inévitable désir de vie. Hélas elles sont mortes. Mais qui le croira en les voyant tournoyer ainsi? J’ouvre mon cœur aux souvenirs, mon corps aux frissons de plaisir. 

Mélange d’odeurs et de couleurs. Un grand soleil qui tend à rougir l’horizon, une brise légère qui tombe sur moi. Une journée qui s’échappe. 

 

 

 

 

Des grands coups de pieds dans les feuilles sèches qui craquent et qui virevoltent. Chanter encore sur le retour « on ira où tu voudras quand tu voudras… »

 

L’automne ne sera pas mourir. Des arbustes ont été plantés. Cinq, sept, dix. Petit arbre deviendra grand. Arbres fruitiers, arbres d’ornement. Un futur se dessine.

La première fonction d’un jardin, c’est donner du bonheur et de la paix pour l’esprit. Jacques Prévert

Découvrez LiensLesVoivres88240

4 Commentaires

  1. Très belle photo l’avant dernière

  2. On a des fois de bonne surprise en ce moment la lumière est bonne

    • C’est un bon moment que de découvrir sur l’ordinateur, les photos prises.
      Oui on a des doutes sur le terrain qui donnent finalement de jolis résultats.
      L’avant dernière photo montre les restes de paille qui avaient servis à couvrir les pommes de terre posées au sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.