Encore un château ?

Par contre, celui-ci n’a ni golf ni  restaurant gastronomique. Il n’est pas difficile à chauffer puisque inhabité.

Surplombant le village de Nans dans le Doubs, se trouve une barrière rocheuse, une haute falaise en fer à cheval.

 

 

 

 

 

Depuis les escarpements rocheux, des belvédères permettent d’ admirer un superbe paysage. A partir d’un de ceux-ci, nommé justement belvédère du Castel,  on aperçoit un curieux château troglodytique.

Les roches de Nans avec leurs abris naturels ont servi, depuis l’âge du fer, de refuges permettant ainsi de fixer la population sur le lieu. Pendant la Guerre de 10 ans, les habitants se réfugient dans ces excavations naturelles qui ont été aménagées au fil des années : muraille fortifiée, fenêtres, tourelle, pièces intérieures…

On ne peut atteindre ce château qu’avec des grandes échelles et des cordes. C’est fichu pour moi, je n’irai jamais le visiter. Je me contenterai, comme depuis toujours, de le regarder depuis le belvédère… Ce n’est déjà pas si mal.

Découvrez LiensLesVoivres88240

 

6 Commentaires

  1. Oui difficile d’accès.

    • Régulièrement on aperçoit des groupes encordés
      L’accès est bien entretenu mais difficile.
      On jouera les princesses dans des lieux plus accessibles ☺

      • belle photos!
        l’accès y est donc toleré?
        j’irai bien m’y promener un de ces jours

        • Bonsoir.
          Merci
          Le château est visible depuis des belvédères le long du sentier, en haut des rochers.
          Je crois, néanmoins, que certains munis de matériel d’escalade sont déjà allés au château.
          La balade vaut le détour surtout en ce moment où jonquilles, perce-neiges et autres plantes du printemps sont apparues.

  2. Pour le rôle de la princesse je suis pris ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.