Flamme rousse dans le gris du jour

Une journée dominicale qui s’étire douloureusement. La tête résonne, elle fait mal et est  si lourde à porter. A supporter. Journée grise et humide qui rend la douleur encore plus pénible.

Au passage entre deux pièces de la maison, apercevoir -par la fenêtre- ce joli écureuil qui se nourrit à l’orée de la forêt de peupliers, posé sur l’herbe. Il a l’air si léger, il grignote, il veille. Vif, furtif.

Néanmoins, j’aurai eu le temps de prendre mon appareil-photos et par la fenêtre restée fermée de saisir quelques images de cette petite bête rousse. 

 

2 Commentaires

  1. Evy, il faut que tu arrêtes la bière, tu ne la supportes plus !!!
    Et sinon on a vu un de ses cousins auvergnats samedi, on s’est arrêtés pour le laisser traverser, puis on l’a regardé sauter d’arbre en arbre !!

    • 1 bière en tout et pour tout dans la journée de samedi : kermesse de l’école
      c’est ce put… de froid et d’humidité qui me donne ces douleurs aux cervicales.
      et peut-être aussi, je l’avoue, la fatigue en cette fin d’année scolaire.
      On tient le bon bout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *