Un soir d’été, par delà les chemins

Sensation

Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l’herbe menue,
Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, heureux comme avec une femme.

Arthur Rimbaud

                                                                                           

                                                         

                                                                                            

                                                       

Photos prises entre Gruey-lès-Surance et Grandrupt-de-Bains (25/07/2017)

 

Découvrez LiensLesVoivres88240

6 Commentaires

  1. ils n’ont pas l’air farouche

    • Dès que je tentais de sortir de la voiture, les chevreuils se sauvaient.
      J’ai rusé en prenant ensuite des photos par la vitre ouverte.
      Au dessus de Gruey on a vu deux jeunes qui tétaient leur maman mais ce jour là je n’avais pas mon appareil photos !

  2. C’est comme cela que les braconniers tirent sur le gibier, depuis leurs 4-4

  3. joli ! Il s’inquiète quand même de ta présence…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *