Dream in the sky

 C’est l’heure.
L’heure de fermer la porte et prendre le grand ruban gris qui m’emmènera jusqu’à l’école.
Une goutte de pluie, puis deux puis plus rien.
Le ciel se déchire en lambeaux . Le feu, le gris, le jaune, la fraîcheur du matin. 

J’aurais peut-être le temps d’aller prendre un peu l’air à l’étang. 
L’accès y est barré.
Me retrouve sur le parking botchchikii. Au loin, sur la surface argentée, les canards viennent de s’envoler. Ça fait des grands cercles sur l’eau, de plus en plus larges. 
J’attendrai que le calme soit revenu sur l’onde pour partir. Mon ultimatum. 
Une photo avant de quitter l’endroit.

C’est l’heure.

Je reprends l’article  ce soir au retour d’une sortie running. L’entraînement avait été mis aux oubliettes depuis 15 jours.
Regarde comme le ciel continuait d’apporter du rêve…

10 Commentaires

  1. Déjà la rentrée je me demande quelles têtes ont les nouveaux.

  2. Le Botch est passé te voir avec sa grosse voiture ? 😀

  3. Si en plus de lire, il faut décoder… Bon, quand je ne sais pas je cherche.
    Signé : « Le gars étrange qui vit tout seul dans le bois ».

    • En gros c’est ça. Pour préciser, le bois c’étaient les grandes étendues en Baie James où Botch allait pister le loup.
      Les Crees l’ont appelé ainsi. Le petit gars blanc qui n’a peur de rien.

  4. Coucou ! Je ne t’oublie pas 🙂
    Comment vas-tu ?
    J’admire toujours tes belles photos et ta poésie …

    Bisous ♥

    JD-Man

    • Man !!!
      Ça fait vraiment plaisir de te lire. Combien de fois s’est-on déjà dit qu’il faudra te récrire et tu as pu voir (en lisant le blog) tous les travaux réalisés cet été avec la fraiseraie… Je n’ai pas eu le temps.
      Je te fais un mail très vite.
      Bisous et bon week-end 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *