Eglise de la Nativité – Gruey-lès-Surance

Construite en 1776  à l’emplacement de la première église qui datait des années 1210, cet édifice religieux a subi d’importantes rénovations au début de cette année 2017.
Un petit groupe d’habitants décide de constituer une association pour réaliser des travaux dans l’église du village : rénovation des voûtes et des murs porteurs ainsi que la réfection des confessionnaux.

Le maître-hôtel, classé monument historique depuis 1982, est en chêne et en noyer. Il se pourrait que ce maître-hôtel provienne d’un couvent des Capucins à Fontenoy le Château.
Les nombreuses statuettes qui l’agrémentent portent des vêtements de Franciscains.

Le baptistère provient très certainement de l’église d’origine. Il a bénéficié également d’une belle restauration.

La vierge en bois était à l’origine placée dans une niche au dessus du porche de l’église. Elle aussi pourrait très certainement venir de l’église d’origine. Très abimée, elle avait été descendue et remplacée par une vierge en pierre sculptée et offerte par Monsieur Renard qui s’était proposée de restaurer la première.
Or la maladie l’a empêché de terminer cette rénovation. Mme Lagaude, Mme Mougin et Mr Favet ont repris possession de la vierge en bois et la porte à l’atelier Dufala de Deyvillers pour sa restauration. 

Le Cercle Notre Dame est l’association qui a permis la restauration d’une partie de cette église. Ses objectifs sont les suivants:
Etre un soutien pour la municipalité dans ses démarches concernant les réparations et l’entretien de l’édifice religieux
Développer en liaison avec la municipalité et la paroisse toutes actions susceptibles de favoriser la valorisation de l’église
Sensibiliser les habitants de la commune à l’importance de faire vivre l’église et de la maintenir dans un bon état de propreté
Regrouper les personnes désireuses de s’investir dans l’entretien de l’église par une participation durable et régulière, en liaison avec la paroisse et son/sa délégué(e)
Préparer l’église pour la pratique du culte.

De part et d’autre de la porte d’entrée, on trouve deux  fragments de retable, des huiles sur toile enchâssées dans des cadres en bois sculptés, dorés et peints. Ils semblent dater du VIIIème siècle et proviendraient de l’ancienne église. 
A droite, « L’Assomption de la Vierge »
A gauche, « Saint Pierre »

 

6 Commentaires

  1. Avant Gruey était une grosse paroisse

  2. Oui le double que Les Voivres, comme Bains les Bains. L’église n’est pas à proportion de cette population.

    • Et maintenant, combien de fidèles dans les églises.
      Dimanche, il y aura 15 jours, l’église avait sa messe… sa messe … trimestrielle, annuelle ?
      Une chose est sûre, pas hebdomadaire.
      Avant, elle était le samedi soir. Nous y allions avec l’oncle du Coucou. Gare si on la loupait !!

  3. Oui , on y allait aussi quand ce n’était pas possible le dimanche. Il y avait eu aussi la confirmation du fils là, avec l’évêque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *