A la lisière de la forêt

Mettre un pied devant l’autre.
Ne pas trébucher en passant le grillage qui mène à la lisière de la forêt.
Poser délicatement le trépied sur lequel est monté l’appareil-photos. 
Attendre.
Longtemps peut-être.
Ne pas bouger plus qu’il ne faut. 

En voir un puis deux.
En rater d’autres.

Sentir la brise fraîche sur ses joues.
Repartir quand la pluie arrive.

Pour plus de clichés : clic sur le lien ci-dessous

Shooting aux oiseaux

 

11 Commentaires

  1. Le félin qui ferme la série du « shooting »semble très intéressé par un safari qui ne serait pas que photos !

    • Oui bien vu ! Il voudrait bien les croquer mais les oiseaux sont bien aussi malins que le chat !
      Ce commentaire signifie que mon blog n’est bloqué que depuis ma connexion internet personnelle 🙁
      Mon seul accès se fait par téléphone quand je ne passe pas par le wifi.
      Je patasse sur ce souci depuis plus d’une heure ! Grrrr…

  2. Belles photos, je n’aurais pas la patience.

  3. alors j’ai cru voir en vrac : un verdier, un geai des chênes, un gros bec, une mésange charbonnière, des moineaux, une sitelle torchepot, un tabac, un pissenlit, des feuilles de bouleau et une pistache ? en tous cas un ‘ro minet :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *