Primevère des bois

En abondance dans la forêt toute proche.
Rappel de l’enfance, on les appelait toutes « Coucou »

 

A défaut d’ail des ours, j’aurai trouvé ces plantes qui, chaque année, renaissent au creux des forêts. Toutes simples, toutes coquettes.

 

2 Commentaires

  1. A chaque printemps j’apprécie de plus en plus ces étincelles de bonheur !
    Bisous
    JD Man

    • Un bonheur tout simple offert par des petites plantes qui, malgré les mauvais traitements que l’homme afflige à la planète, résistent (pour certaines ^^) et ce pour notre plus grand plaisir
      Bonne journée man 🙂
      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.