L’art des petits pas

« Seigneur, apprends-moi l’art des petits pas.
Je ne demande pas de miracles ni de visions,
Mais je demande la force pour le quotidien !

Rends-moi attentif et inventif pour saisir
Au bon moment les connaissances et expériences
Qui me touchent particulièrement.
Affermis mes choix
Dans la répartition de mon temps.
Donne-moi de sentir ce qui est essentiel
Et ce qui est secondaire.
Je demande la force, la maîtrise de soi et la mesure,
Que je ne me laisse pas emporter par la vie,
Mais que j’organise avec sagesse
Le déroulement de la journée.
Aide moi à faire face aussi bien que possible
A l’immédiat et à reconnaître l’heure présente
Comme la plus importante.
Donne-moi de reconnaître avec lucidité
Que la vie s’accompagne de difficultés, d’échecs,
Qui sont occasions de croître et de mûrir.
Fais de moi un homme capable de rejoindre
Ceux qui gisent au fond.
Donne-moi non pas ce que je souhaite,
Mais ce dont j’ai besoin.
Apprends-moi l’art des petits pas ! »

Antoine de Saint Exupéry

Étang proche de l’Ognon

Ce texte d’Antoine de Saint-Exupéry, moins connu que le célèbre Petit Prince, parlera à chaque personne qui veut plus de courage, de patience, et de persévérance.

6 Commentaires

  1. Nou n’avons pas besoin du Seigneur pour avancer à petit pas, la force tu l’as en toi les réponses tu les as dans ta tête. Le seul gros obstacle dans la vie , ce sont nos peurs . Elles nous freinent et nous empêchent d’avancer.
    Pourquoi rester accrocher à une branche quand nous voulons nous envoler?

    • Il est clair que la peur est le principal facteur qui active nos résistances et que beaucoup d’entre elles sont des barrières mentales que nous nous imposons nous-mêmes et qui nous empêchent souvent d’obtenir les choses que l’on veut, et qui pourraient nous rendre heureux.

  2. Eh bien ! si toutefois le Seigneur existe, il m’apparait clairement qu’il a du boulot.
    J’ajoute, mais je n’en écrirai pas plus… que quand je lis : « un homme capable de rejoindre
    Ceux qui gisent au fond »
    que tout le monde n’a sans doute pas lu Saint-Ex.

    Par ailleurs, l’ancien militaire que je suis ne peut s’empêcher de citer la « Prière du para » d’André Zirnheld qui, quelque part, notamment avec le dernier vers, rejoint – à mon sens – les propos de Boubou.

    Je m’adresse à vous, mon Dieu
    Car vous donnez
    Ce qu’on ne peut obtenir que de soi.
    Donnez-moi, mon Dieu, ce qui vous reste,
    Donnez-moi ce qu’on ne vous demande jamais.
    Je ne vous demande pas le repos
    Ni la tranquillité,
    Ni celle de l’âme, ni celle du corps.
    Je ne vous demande pas la richesse,
    Ni le succès, ni même la santé.
    Tout ça, mon Dieu, on vous le demande tellement,
    Que vous ne devez plus en avoir !
    Donnez-moi, mon Dieu, ce qui vous reste,
    Donnez-moi, ce que l’on vous refuse.
    Je veux l’insécurité et l’inquiétude
    Je veux la tourmente et la bagarre,
    Et que vous me les donniez, mon Dieu,
    Définitivement.
    Que je sois sûr de les avoir toujours
    Car je n’aurai pas toujours le courage
    De vous les demander.
    Donnez-moi, mon Dieu, ce qui vous reste,
    Donnez-moi ce dont les autres ne veulent pas,
    Mais donnez-moi aussi le courage,
    Et la force et la foi.
    Car vous êtes seul à donner
    Ce qu’on ne peut obtenir que de soi.

  3. Son engagement courageux alors qu’il était atteint par la limite d’âge l’a quand même fait rejoindre ceux qui gisent au fond. Il a surmonté les séquelles d’un terrible accident d’avion. Il a pris des risques importants pendant ses missions . Il nous a appris à rêver.
    Ce qu’il écrit ne sont pas de vaines paroles et on peut les appliquer que l’on soit croyant ou pas.

  4. Je ne sais pas si St Exupery était un fervent croyant voire pratiquant.
    Ses oeuvres ne l’attestent pas. Tout autant celles que j’ai lues.
    Je dirais que c’est une prière comme tout un chacun pourrait l’adresser dans des moments de doute.

  5. https://fr.aleteia.org/2017/10/31/antoine-de-saint-exupery-avait-il-la-foi/
    Un lien (mais il y en aurait beaucoup d’autres) pour éclairer (un peu) l’aspect d’un Saint-Ex extrêmement complexe.
    Chacun l’aura compris, ce n’est évidemment pas lui que je citais comme « un homme capable de rejoindre ceux qui gisent au fond. » mais d’un autre qui a pu aussi faire rêver un moment (même pas une année) et qui démontre parfaitement actuellement qu’il y a loin du rêve d’un monde nouveau à la réalité d’un monde ancien qui a encore un bel avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.