Sonne le tocsin

La situation est grave. La Terre souffre et s’essouffle. Le plan canicule a été lancé, la sécheresse continue de déployer ses effets. Soleil ardent et vent brûlant offrent un paysage meurtri, bruni.

La situation est grave et préoccupante. Que fait le gouvernement?  Ces messieurs sont plus attachés à relancer la croissance économique, à relancer la course aux armements, à se focaliser sur des affaires louches et autres scandales d’abus de pouvoir qu’à prendre conscience que la Terre a un message à faire passer et qu’il serait temps de l’écouter.

Le réchauffement climatique nous frappe de plein fouet, la qualité de notre environnement se dégrade et nous en sommes responsables : pollutions diverses et destruction des écosystèmes.

Grandes interrogations ce matin lors d’une balade autour du village. Et puis je bats ma coulpe (mention spéciale pour deux ados qui ne viendront jamais lire ce billet d’ailleurs mais à qui je souhaite bon avenir dans leurs études et professions), oui, je me sens responsable et prends conscience que cette balade a été faite en partie en voiture. J’ai accentué le bilan carbone, moi aussi. J’ai une petite voiture (pas un gros 4×4 flambant neuf, rutilant et … luxuriant ! Tu sais le genre de truc pour frimer, pas pour partir à l’aventure dans les chemins de bois puisque tu risquerais bel et bien de rayer la peinture métallisée ou crotter le pare-choc … :-/ « oups » ) qui se dit être peu gourmande et peu polluante. Mais quand même, pas cool niveau impact environnemental…

Galerie photos : En cliquant ici –>  Sécheresse

4 Commentaires

  1. Oui, nous sommes tous responsables de cette situation.

  2. Tous responsables certes, tous coupables – à la différence de certains hauts dirigeants – pourquoi pas ?
    Reste qu’à force de nous culpabiliser (globalement, quotidiennement et dans tous les domaines), nous allons être complétement « tétanisés » à ne plus oser fouler un brin d’herbe.
    Comme je me sens d’humeur taquine, j’ai encore faire preuve de mauvais esprit en cherchant à savoir quel bilan carbone pouvait bien avoir une piscine privée (vous voyez ?). J’ai trouvé mais l’impact carbone se réduirait de plus en plus.
    Nonobstant des soucis de sécurité et des besoins d’intimité, la question suivante m’est pourtant venue : pourquoi une piscine alors que la plus belle, la Grande Bleue, celle dont « ceux qui ne sont rien » se satisfont de gré ou de force, se trouve à quelque pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.