Mante religieuse

De la cuisine, où elle s’était réfugiée pour je ne sais quelle raison, au parterre de vivaces où elle pourra effectuer sa mue imaginale.

2 Commentaires

  1. Il parait qu’« il arrive que la femelle dévore le mâle après l’accouplement » .
    Rétrospectivement maintenant, j’en ai froid dans … le dos.

    • La réputation sulfureuse de la mante religieuse n’est plus à faire ! Elle s’adonne sans retenue à un cannibalisme sexuel
      Elle décapite parfois le mâle avant et celui ci cintinue se reproduire avec la femelle.
      Moeurs étranges 😆

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.