Là où le soleil se lève

Vendredi matin, petit détour sur le chemin de l’école. Une petite route, un peu sinueuse qui me conduira là où le soleil se lève.

Prendre le temps de savourer le soleil qui se lève. Le petit plus qui a fait du bien dans la journée qui je le savais allait être « pétillante »

La nature à chaque instant s’occupe de votre bien-être. Elle n’a pas d’autre fin. Ne lui résistez pas.
Henry David Thoreau

4 Commentaires

  1. « qui me conduira là où le soleil se lève » : vous êtes allée au Japon ?

  2. Avouons quand même que la fortune des parents de Thoreau leur permettaient de s’occuper aussi du bien de leur fils.

    • IL me fait penser à un ami qui a décidé de se couper du monde pour privilégier sa vie au contact de la nature.
      Il a pendant quelques années publié ses découvertes puis plus rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.